Pas d’accord entre la préfecture et l’association Le Pont pour la réouverture de l’accueil de jour

Accueil/Actualités/Pas d’accord entre la préfecture et l’association Le Pont pour la réouverture de l’accueil de jour

migrants Monnier (24).JPG

Après avoir imposé à deux reprises cet été la fermeture de l’accueil de jour pour les sans-abri du parking Monnier, le préfet demande désormais à l’association qui le gère de le rouvrir pour permettre l’accès aux douches aux migrants des Balkans.

Les dirigeants de l’association Le Pont ont décidé cette fois de refuser. « Nos travailleurs sociaux déjà affectés à un dispositif d’accueil de jour mobile dans Mâcon ne sont ni disponibles, ni qualifiés pour remplir des fonctions de gardien de douches sur des plages horaires journalières. La disposition des locaux de l’accueil de jour ne permet pas d’isoler au premier étage les installations de douches et d’empêcher une occupation permanente et totale des lieux. Il est à craindre que la réouverture même partielle de l’accueil de jour, n’entraîne des problèmes de sécurité » a précisé Jean-Amédée Lathoud, président de l’association dans une lettre au préfet de Saône et Loire.

LIRE LA SUITE…

2017-10-13T09:24:58+00:00 vendredi 13 octobre 2017|