Trois personnes suivies par Le Pont et trois demandeurs d’emploi ont travaillé dans le cadre d’un chantier-école à la pension de famille, rue des Acacias. Leur travail est aujourd’hui terminé.

Les participants au chantier sont ravis de cette expérience. À droite, l’artiste-plasticien Jean-Jacques Bérésina. Photo JSL /Jean-Pierre COULEZ

Depuis le 14 septembre, trois personnes suivies par Le Pont et trois demandeurs d’emploi, accompagnés par le dispositif du Plan local pour l’insertion et l’emploi (Plie), ont travaillé dans le cadre d’un chantier-école porté par Agire (Agir pour l’insertion, la réussite et l’emploi) et l’association Le Pont à la pension de famille, située rue des Acacias, et gérée par Le Pont.

Khaled, Victoria, Eisa, Lydie, Hélène et Gérard, encadrés par les agents techniques du Pont, ont repeint et embelli les murs et plafonds de la pension de famille (qui accueille des personnes en grande précarité dont la situation est stabilisée) et sous la conduite de l’artiste-plasticien Jean-Jacques Bérésina des Ateliers du Vieux-Saule.

Deux fresques

Ils ont réalisé deux fresques, l’une au rez-de-chaussée. Elle s’inspire de l’artiste Keith Haring et de la culture du graphisme urbain des années 80, en s’appuyant sur l’histoire de vie des résidents. Celle du 1er  étage témoigne de l’inventivité et de l’épanouissement de ces artistes débutants.

Ce travail aujourd’hui terminé a été présenté mardi après-midi en présence de représentants du Pont pour la pension de famille et d’Agire pour le dispositif Plie. C’est une belle réussite pour les participants qui, au cours de ce chantier de trois mois en CDD, ont renoué avec le travail en équipe et une activité salariée tout en acquérant de nouvelles compétences. Ils ont aussi bénéficié d’une formation aux premiers secours et, proposés par Agire, de deux ateliers sur la valorisation des compétences et la recherche d’emploi sur le web.

Photo JSL /Jean-Pierre COULEZ

Jean-Jacques Bérésina, artiste-plasticien des Ateliers du Vieux-Saule de Torcy

RÉACTIONS | Le Creusot | Chantier-école – « Les participants ont créé une bonne ambiance »

« Ce chantier s’est très bien passé, aussi bien avec les six participant(e) s qui ont su créer une bonne ambiance qu’avec les résidents qui nous ont bien accueillis, et même apporté des idées pour la fresque du 1er  étage, qui s’appuyait plus sur la créativité et l’épanouissement. »

Photo JSL /Jean-Pierre COULEZ

Eisa Ishag Ismaïl, 31 ans, Le Creusot. 

Le Creusot | Chantier-école – « J’aimerais apprendre le métier de cariste »

« Ce chantier m’a été très utile, j’ai acquis de nouvelles connaissances dans le domaine de la peinture et du bâtiment en général, ça va me permettre d’aller de l’avant et j’aimerais maintenant faire une formation de cariste pour travailler dans une grande surface. »

Photo JSL /Jean-Pierre COULEZ

Khaled Amrane, 50 ans, Le Creusot.

Le Creusot | Chantier-école – « Ce chantier m’a permis d’acheter une voiture »

« Ce chantier a été une bonne expérience, il m’a remis le pied à l’étrier et permis d’acheter une petite voiture très utile pour les recherches d’emploi. Maintenant je vais démarrer une formation d’ambulancier où je sais qu’il y a de bonnes perspectives d’emploi. »

SOURCE : article du JSL du 18/12/2020 – par Jean-Pierre COULEZ