La visite du préfet la nuit de la Saint-Sylvestre aux services d’urgence, ici le centre opérationnel de la gendarmerie à Charnay-lès-Mâcon. Photo JSL /Laurent BOLLET

Jeudi soir comme traditionnellement pour la Saint-Sylvestre, le préfet de Saône-et-Loire a rendu visite aux services d’urgence. Julien Charles, accompagné du maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois, du député Benjamin Dirx, de Claude Cannet, vice-présidente du conseil départemental et de Christine Robin, maire de Charnay-lès-Mâcon et conseillère régionale, a débuté sa tournée par le commissariat avant de rejoindre l’association Le Pont puis l’accueil de nuit des Charmilles. La délégation s’est ensuite rendue au centre de traitement des appels des sapeurs-pompiers à Sancé avant d’aller au centre opérationnel de la gendarmerie.

Le représentant de l’État et les élus ont salué le travail des fonctionnaires, militaires, travailleurs sociaux et bénévoles, ce soir-là comme tout au long de l’année.

SOURCE : article du JSL du 01/01/2021 – par Laurent BOLLET


A 'association Le Pont qui gère le 115, le Samu social. Photo Laurent BOLLET

A ‘association Le Pont qui gère le 115, le Samu social. Photo Laurent BOLLET

A ‘association Le Pont qui gère le 115, le Samu social. Photo Laurent BOLLET

Jeudi soir comme traditionnellement pour la Saint-Sylvestre, le préfet a rendu visite aux services d’urgence. Julien Charles, accompagné du maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois, du député Benjamin Dirx, de Claude Cannet, vice-présidente du conseil départemental et de Christine Robin, maire de Charnay-lès-Mâcon et conseillère régionale, a débuté sa tournée par le commissariat.

Accueillie par la directrice de la sécurité publique, la commissaire divisionnaire Bénédicte Kiehl-Redon, la délégation a échangé également avec les fonctionnaires au service en les remerciant pour leurs missions au profit de la population.

Puis c’est au Pont et à l’accueil de nuit que le préfet s’est rendu afin de rendre hommage aux travailleurs sociaux et aux bénévoles. Au Pont, le président Amédée Lathoud, a rappelé les missions du “115” mais également l’ensemble des attributions de l’association.

Au centre opérationnel des pompiers (CODIS) et au centre de traitement des alertes (CTA), le colonel Frédéric Pignaud était présent pour expliquer le dispositif de cette nuit du 31 décembre au 1er janvier.

Enfin au centre opérationnel de la gendarmerie, c’est le colonel Guillaume Dard, commandant le groupement de gendarmerie qui a, là aussi, livré toute l’organisation des gendarmes pour cette nuit et la matinée du 1er janvier.

Sur le département, ce sont plusieurs centaines de personnes qui sont mobilisées entre policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers.

SOURCE : article du JSL du 31/12/2020 – par Laurent BOLLET


MÂCONNAIS : Déplacement, visites et vœux du Préfet Julien Charles en soutien aux agents du Département !

Il était attendu jeudi 31 décembre 2020 ! Suivant la coutume, le Préfet de Saône-et-Loire Julien Charles s’est rendu dans les locaux de différents services de sécurité, de secours et de permanence du département pour apporter son soutien aux professionnels mobilisés pendant cette soirée du réveillon de la Saint-Sylvestre…

Ont reçu la délégation préfectorale :

– Hôtel de police

– Centre d’hébergement et de réinsertion sociale et de gestion du numéro d’urgence 115 gérés par l’association Le Pont

– Accueil de nuit des Charmilles

– Service départemental d’incendie et de secours pour une rencontre avec les sapeurs-pompiers du CTA-CODIS

– Centre opérationnel et de renseignement de la gendarmerie

Ultime étape du parcours, la gendarmerie de Charnay-lès-Mâcon fut le seul rendez-vous en dehors de notre ville de M. Charles, qui a pu échanger avec.des notables du Mâconnais… Parmi eux, quelques visages connus de nos lecteurs : Jean-Patrick Courtois (maire de Mâcon), Christine Robin (maire de Charnay-lès-Mâcon), Benjamin Dirx (député de la 1ère circonscription de Saône-et-Loire) ou encore Claude Cannet (vice-présidente du Conseil départemental)…

Malgré les craintes liées à une nuit habituellement agitée à ce moment de l’année, policiers, gendarmes et pompiers ont assuré avoir retrouvé la maîtrise d’une situation… qui avait malencontreusement fait connaître Mâcon récemment !

Sécurité rimant avec solidarité, les représentants des services sociaux ont également pu présenter leur action et leurs projets qui reposent non seulement sur des cadres partenaires de la puissance publique, mais aussi sur un personnel qui œuvre souvent loin des projecteurs (malgré les photos ci-dessous) : ainsi les cantinières de l’Accueil de nuit (accueil qu’accompagnent, pour l’anecdote, les jeunes de l’aumônerie !) et l’équipe du Samu social, des « gilets jaunes pacifiques » selon Jean-Amédée Lathoud, président et porte-parole de l’association Le Pont ! Pour importante qu’elle soit (près de 300 salariés), celle-ci peut, malgré l’aide apportée, se trouver confrontée à des difficultés ; des personnes restant parfois sans hébergement… Occasion de penser aux plus démunis d’entre nos compatriotes, qui n’ont pas toujours le cœur à faire la fête !

Car par-delà discours et discussions, il s’agissait (aussi) d’adresser vœux et souhaits… Une manière de saluer ceux qui, par leur service, nous rappellent que la vie continue la nuit !

Tournée du préfet MACON 3112 (13).jpg

Tournée du préfet MACON 3112 (17).jpg

SOURCE : article de Mâcon Infos du 31/12/2020